“Est-ce pour toujours?”, “Tu n’es pas seul.e”, “Tu mens”. Vous avez sûrement déjà aperçu ces phrases discrètement glissées entre deux fenêtres lilloises, parenthèse poétique au détour d’une rue. Rosanna fleurit les murs de Lille et Montpellier depuis 2 ans avec ses tags et collages. L’artiste souhaite rendre l’art accessible à tous, d’où le choix de l’espace public comme chevalet. 

Si la ville paraît parfois maussade sous la pluie et le vent, une touche de couleur habillant un mur peut illuminer un court moment. Rosanna, 24 ans, a rejoint le banc des street-artistes il y a deux ans et demi. Sur son compte Instagram @urban.ra , iel partage ses œuvres au pochoir ou sous la forme de collages, préparés au préalable. Étudiant.e en histoire de l’art, c’est en classe qu’iel découvre les techniques de base de cet art. Rosanna affirme avec conviction qu’iel souhaite rendre l’art accessible à tous. Cette revendication, portée par beaucoup de tagueurs, se reflète dans le style de notre artiste: des phrases simples, concises, lisibles et qui poussent pourtant toujours à s’éclipser quelques instants pour y songer. 

citadelle de Lille

A Lille, le street art se retrouve un peu partout lorsqu’on prend le temps de lever les yeux. Même en gardant le nez bien baissé, impossible de louper les tags qui jonchent les trottoirs de la ville. Cet environnement propice à l’expression a permis à Rosanna de se lancer et de partager ce qu’iel ressent sans en faire une affaire personnelle. “Je me mets devant mon PC et j’écris tout ce qui me passe par la tête, j’essaie de trouver des sujets qui rassemblent”. Parler de sentiments personnels en les rendant universels, opération complexe et pourtant réussie. “Tu commences à oublier” évoque chez chacun quelque chose de différent. S’il n’en est rien, les couleurs et emplacements des messages sont toujours judicieusement choisis et vêtissent des façades grisâtres, soudainement bien plus vivantes. 

Grand Place, Lille

Rosanna reste assez au large du politique et souhaite avant tout représenter un maximum de personnes, sans toucher aux croyances profondes de chacun. Néanmoins, iel n’exclut pas la possibilité de transmettre des messages plus engagés dans le futur. Le street-artiste soumet pour l’instant ses réflexions quotidiennes au regard de tous, et c’est déjà un sacré toupet! 

Aglaé FAURE

Où trouver les œuvres de Rosanna: Instagram

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *